Bac philo : est-ce une loterie ? | Café Phi #2 avec Frédéric Le Plaine

 

Discussion avec Frédéric Le Plaine, professeur de philosophie et président de l’ACIREPH, autour de l’état actuel de l’enseignement de la philosophie au lycée et des problèmes que pose l’épreuve actuelle du bac.

1:56 – La philo au bac, est-ce une loterie ?

2:50 – L’indétermination d’un programme réduit à une liste de notions

4:44 – Conséquence : l’épreuve de philosophie est la plus discriminante socialement

5:52 – Que veut dire « Apprendre aux élèves à penser par soi-même » ?

7:29 – Peut-on imaginer un programme de notions pour d’autres matières ?

8:26 – Les profs de philo ont-ils des approches de la philosophie irréconciliables ?

10:44 – Correction du bac, Acte I : les copies-test

13:15 – Fausse liberté pédagogique : pourquoi l’ampleur et l’indétermination des programmes incite chaque prof (pourvu qu’il soit soucieux de préparer ses élèves au bac) à enseigner exactement les mêmes contenus « classiques » et « attendus »

16:28 – Conséquences sur la perception de la philosophie par les élèves

18:05 – Comment évalue-t-on une copie ?

20:04 – Correction du bac, Acte II : la réunion d’harmonisation

25:00 – Que signifie la note d’une copie de philo ?

26:21 – Correction du bac, Acte III : le jury

29:27 – La portée symbolique de la note de philo

20:31 – Outro

L’article de Frédéric Le Plaine : « Bac : en finir avec la loterie philosophique »

Le site de son association l’ACIREPH.

Le programme actuel de philosophie.

Le projet de programme qui vient avec la réforme et dont on parlera dans le prochain épisode.

Voilà !

La suite arrivera sur cette même page dans une semaine environ 🙂

Sommes-nous tous des zombies ? Interview de François Kammerer sur l’illusionnisme | Café Phi #1

Introduction + version courte de l’interview :

 

Version longue de l’interview :

 

Sommaire avec timecodes :

« Comment es-tu tombé dans la philosophie ? »

0:13 – Parcours, nietzchéisme de jeunesse, etc.

 

« Comment es-tu tombé dans l’illusionnisme ? »

5:42 – Présentation du problème difficile de la conscience.

11:58 – Peut-on se tromper en disant « J’ai mal » ?

15:33 – Première approche : le dualisme ou le monisme neutre.

17:25 – Deuxième approche : le mystérianisme.

20:32 – Où classer le fonctionnalisme ? Fonctionnalisme analytique vs. fonctionnalisme a posteriori. (Discussion sur l’expérience de pensée du spectre inversé.)

26:03 – Troisième approche : l’illusionnisme (ou éliminativisme). Il n’y a pas d’expérience consciente.

29:37 – Sur le « crazyism »

31:04 – Sur la probabilité que l’illusionnisme soit correct

32:55 – L’introspection est-elle faillible ?

35:10 – Comment se pourrait-il que l’illusionnisme soit vrai mais nous paraisse impossible ou absurde ?

38:55 – Si on on peut expliquer tous les jugements qu’on porte sur la conscience sans faire appel à la conscience, pourquoi supposer qu’elle existe ?

40:35 – Sur la difficulté (et la beauté) d’admettre l’inexistence de la conscience

 

« Les illusionnistes sont-ils des salauds ? »

45:44 – Les évaluations morales semblent liées à l’attribution d’expériences conscientes. Implications morales de l’illusionnisme.

50:50 – L’illusionnisme mène-t-il au nihilisme ?

54:09 – Le zombie le plus gentil que je connaisse

 

Quelques paris avec un pistolet sur la tempe

55:33 – Paris sur l’illusionnisme

1:00:04 – Paris sur la création future d’IA ayant une forme de conscience (ou d’illusion de conscience) similaire à la nôtre

 

Conclusion

1:07:52 – Croire en l’illusionnisme m’empêchera-t-il de dormir ?

1:09:23 – Quelques lectures recommandées

1:11:18 – OUTRO

________________________

 

Deux articles de François Kammerer sur l’illusionnisme :

« The illusion of conscious experience »

« Can you believe it? Illusionism about consciousness and the illusion meta-problem »

 

Conseils de lectures :
La conscience expliquée de Daniel Dennett

« Illusionnism as a theory of consciousness » de Keith Frankish

The Meta-problem of consciousness de David Chalmers

 

Enfin, pour ceux qui en veulent encore, voici cinq petites minutes coupées au montage où on discute d’idées bizarres sur la continuité du moi et le solipsisme d’une journée…