Pourquoi les philosophes médiatiques disent de la merde

Je sais pas si vous avez remarqué, mais les philosophes médiatiques ça dit souvent de la merde. Eh ben aujourd’hui on va essayer de comprendre pourquoi.

Un problème philosophique ? Appelez le SAV !

Un article de la philosophe Juliette Ferry-Danini (créatrice dudit SAV, soit dit en passant) qui rejoint et développe pas mal de points de la vidéo.

L’article de Florian Cova sur l' »épistémologie » de Raoult (et qui au-delà de son sujet constitue une introduction très intéressante à l’épistémologie contemporaine).

Un article du philosophe Jean-Michel Dupuy sur l’argumentaire d’André Comte-Sponville (avec un passage particulièrement intéressant sur le sophisme du bug de l’an 2000).

L’extrait surréaliste d’Onfray provient de cette vidéo (à partir de 34:00 environ).

4 réflexions au sujet de « Pourquoi les philosophes médiatiques disent de la merde »

  1. J’aime beaucoup l’expression italienne « se non è vero, è ben trovato ».
    ça suffit souvent à susciter l’admiration.
    Et puis c’est moins chiant qu’un discours structuré. Plus rapide aussi.
    Une visite du Louvre en 20 minutes avant d’aller au resto. 20 minutes c’est suffisant, après ça reste sur l’estomac 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s