Pourquoi les philosophes médiatiques disent de la merde

Je sais pas si vous avez remarqué, mais les philosophes médiatiques ça dit souvent de la merde. Eh ben aujourd’hui on va essayer de comprendre pourquoi.

Un problème philosophique ? Appelez le SAV !

Un article de la philosophe Juliette Ferry-Danini (créatrice dudit SAV, soit dit en passant) qui rejoint et développe pas mal de points de la vidéo.

L’article de Florian Cova sur l' »épistémologie » de Raoult (et qui au-delà de son sujet constitue une introduction très intéressante à l’épistémologie contemporaine).

Un article du philosophe Jean-Michel Dupuy sur l’argumentaire d’André Comte-Sponville (avec un passage particulièrement intéressant sur le sophisme du bug de l’an 2000).

L’extrait surréaliste d’Onfray provient de cette vidéo (à partir de 34:00 environ).

9 réflexions au sujet de « Pourquoi les philosophes médiatiques disent de la merde »

  1. J’aime beaucoup l’expression italienne « se non è vero, è ben trovato ».
    ça suffit souvent à susciter l’admiration.
    Et puis c’est moins chiant qu’un discours structuré. Plus rapide aussi.
    Une visite du Louvre en 20 minutes avant d’aller au resto. 20 minutes c’est suffisant, après ça reste sur l’estomac 😉

    J'aime

  2. La démonstration est sans appel.
    Quel talent ce philosophe du web quand même 😁 (si ce n’est MÉTA, c’est au moins de la taquinerie)

    En filigrane, les discours de notre star actuelle porte sur la « bonne » conduite à adopter face au COVID. Et là le monstre vert à tord d’essayer d’appliquer ses connaissances sur la moralité au phénomène pandémique. Tentant, mais inapproprié.
    Une pandémie est par définition mondiale. Mais la question de la mort est une question individuelle. Comme toujours.
    Si on essaie de voir « qu’est-ce qui vaut la peine de mourir ? » alors s’ouvre un spectre de réponse impressionnant. Mais j’ai l’intime conviction, qu’en soit, la maladie n’est pas dans la liste. C’est comme la vieillesse, pas assez politique, pas assez noble pour en faire un enjeu.
    Alors que certaines mélodies ont affirmé « que m’importe de mourir les cheveux dans le vent ». L’enjeu n’a pas à être important, grandiloquent voire supérieur pour qu’on veuille bien mettre sa vie en jeu.
    Il ne m’apparait pas choquant d’entendre certains « vieux » préférer risquer de voir leur jours abrégés et voir leur proches plutôt que crever seuls dans un EPAD. Quel que soit la qualité du personnel et des méthodes d’accompagnement.

    J’aimerai assez que le monstre vert amène le débat vers la théorie des jeux.

    J'aime

  3. Ils disent de la merde parce-que ca nous fait marrer, et c’est nous qui les regardons! Comme on est tous trop nuls, ca nous fait des vacances, la télévision c’est du divertissement ^^ Et oui on veut niaiser et critiquer, avouons … Et votre vidéo, c’est idem, on la regarde au lieu de bosser , car c’est faciiiiile!! 30 minutes, allez courage tout le monde. Du Bruit qui crée du bruit. Tout ca pour justifier vos études, votre salaire… Courage. Peut mieux faire

    J'aime

Répondre à Cendre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s