L’argument de la Bugatti | Peter Singer et l’altruisme efficace

 

 

Aujourd’hui on discute voiture de sport et philosophie morale avec Peter Singer.

Quelques liens :

L’article de Singer qui présente l’argument de la Bugatti.

L’argument de l’enfant qui se noie en version animée.

La conférence en entier sur notre chaîne Axiome.

Il n’y a pas de sous-titres mais la conférence devrait bientôt paraître aussi sur la chaîne d’Altruisme Efficace France avec des sous-titres en français.

La discussion sur la conférence avec Lê dans l’épisode 13 d’Axiome.

Le livre de Peter Singer sur l’altruisme efficace.

Le site d’Altruisme Efficace France.

Les « charity evaluators » : GivewellThe Life You Can Save, Animal Charity Evaluators

Voilà !

Une réflexion au sujet de « L’argument de la Bugatti | Peter Singer et l’altruisme efficace »

  1. On peut aller même plus loin en mettant en place un algorithme de mesure de l’efficacité morale ; suffit de se mettre d’accord sur l’ensemble de règles et mesures et le tour est joué !
    Dans un précédent post, certains se sont proposés d’établir une règle mathématique sur le fait qu’il existe 400 arbres par humain pour en déduire une corrélation de valeur. C’est plus subtil que la loi du talion. On progresse donc.
    On peut aussi s’en référer à d’autres textes de morale générale voire religieux ou législatifs.
    Techniquement, on a clairement les moyens d’imposer une gestion à la « big brother ». Il suffit de prendre en compte l’emprise des objets connectés sur notre vie actuelle…
    Se serait absolument « efficace » et « frappant ».
    Qui de mieux ?
    Vive la nouvelle morale interplanétaire !

    Pourtant ce qui m’a frappé dans cette vidéo c’est de ne pas voir le bras de M. Phi se lever.
    Aurais-je raté un truc ?

    Peut être qu’il eut fallu distinguer dans l’exemple « l’instinct de survie » de la « moralité moralisatrice » ?
    C’est juste une question, pas encore une question philosophique.
    Et ça M. Phi l’a bien vu en modifiant la question avec la transaction bancaire ; plus de réflexe ni d’instinct de survie, juste la mesure de l’acte d’un point de vue altruiste.
    Dans le même temps, vu la générosité des passants à l’égard des mendiants dans la rue, je doute d’une quelconque « efficacité » dans un acte qui se voudrait moral. Il manque des composantes à l’équation.

    J’ai l’impression que M. Phi tende vers de la psychologie mêlée de sociologie et qu’on s’éloigne de la philosophie. Quitte a aller vers ça merci d’ajouter un peu plus de neuroscience dans les arguments.
    Quand on aura bien validé le concept, on pourra alors lancer un programme de génie génétique efficace.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s