Sommes-nous tous des zombies ? Interview de François Kammerer sur l’illusionnisme | Café Phi #1

Introduction + version courte de l’interview :

 

Version longue de l’interview :

 

Sommaire avec timecodes :

« Comment es-tu tombé dans la philosophie ? »

0:13 – Parcours, nietzchéisme de jeunesse, etc.

 

« Comment es-tu tombé dans l’illusionnisme ? »

5:42 – Présentation du problème difficile de la conscience.

11:58 – Peut-on se tromper en disant « J’ai mal » ?

15:33 – Première approche : le dualisme ou le monisme neutre.

17:25 – Deuxième approche : le mystérianisme.

20:32 – Où classer le fonctionnalisme ? Fonctionnalisme analytique vs. fonctionnalisme a posteriori. (Discussion sur l’expérience de pensée du spectre inversé.)

26:03 – Troisième approche : l’illusionnisme (ou éliminativisme). Il n’y a pas d’expérience consciente.

29:37 – Sur le « crazyism »

31:04 – Sur la probabilité que l’illusionnisme soit correct

32:55 – L’introspection est-elle faillible ?

35:10 – Comment se pourrait-il que l’illusionnisme soit vrai mais nous paraisse impossible ou absurde ?

38:55 – Si on on peut expliquer tous les jugements qu’on porte sur la conscience sans faire appel à la conscience, pourquoi supposer qu’elle existe ?

40:35 – Sur la difficulté (et la beauté) d’admettre l’inexistence de la conscience

 

« Les illusionnistes sont-ils des salauds ? »

45:44 – Les évaluations morales semblent liées à l’attribution d’expériences conscientes. Implications morales de l’illusionnisme.

50:50 – L’illusionnisme mène-t-il au nihilisme ?

54:09 – Le zombie le plus gentil que je connaisse

 

Quelques paris avec un pistolet sur la tempe

55:33 – Paris sur l’illusionnisme

1:00:04 – Paris sur la création future d’IA ayant une forme de conscience (ou d’illusion de conscience) similaire à la nôtre

 

Conclusion

1:07:52 – Croire en l’illusionnisme m’empêchera-t-il de dormir ?

1:09:23 – Quelques lectures recommandées

1:11:18 – OUTRO

________________________

 

Deux articles de François Kammerer sur l’illusionnisme :

« The illusion of conscious experience »

« Can you believe it? Illusionism about consciousness and the illusion meta-problem »

 

Conseils de lectures :
La conscience expliquée de Daniel Dennett

« Illusionnism as a theory of consciousness » de Keith Frankish

The Meta-problem of consciousness de David Chalmers

 

Enfin, pour ceux qui en veulent encore, voici cinq petites minutes coupées au montage où on discute d’idées bizarres sur la continuité du moi et le solipsisme d’une journée…

 

5 réflexions au sujet de « Sommes-nous tous des zombies ? Interview de François Kammerer sur l’illusionnisme | Café Phi #1 »

  1. Encore une fois merci de nous proposer des sujets aussi intéressants.

    La proposition qu’on n’ai pas de conscience à proprement parler, mais qu’elle soit l’illusion de celle ci me perturbe.
    Si la conscience n’existe pas et qu’elle soit un mécanisme issu de l’évolution, quand on entre en méditation pour « agir en conscience » alors on devrait entrer dans une boucle infinie. Que je sache on sort de la méditation avec autre chose que le tournis.

    C’est différent de penser une boucle infinie et de la vivre.
    Donc quelque chose ne tourne pas rond dans cette hypothèse?

    J'aime

  2. Bonjour !

    J’ai été assez marquée par cette vidéo sur l’illusionnisme (qui d’ailleurs est d’une qualité extraordinaire comme généralement le contenu de la chaîne, et merci pour ça… Je suis physicienne donc pas franchement dans le milieu philosophique, et avoir accès à ce genre de contenus est une opportunité extraordinaire, un super point de départ de lectures et d’intérêts !).

    Il se fait que, par hasard, je suis tombée hier sur cet article où des chercheurs essaient de développer une théorie mathématique de la conscience et l’appliquent à des systèmes classiques et quantiques (je sais que ça fait beaucoup de trucs qui font pseudo-sciences dans une phrase mais c’est un vrai article scientifique) : https://arxiv.org/abs/2002.07655

    Je suis pas philosophe ni à proprement parler mathématicienne donc je ne sais pas vraiment évaluer finement ce que ça vaut mais j’ai trouvé qu’à tout le moins, l’idée un peu folle d’essayer de faire cela est très intéressante !

    Je ne sais pas si vous lisez les commentaires, ni si vous êtes déjà tombé dessus, mais je me suis dit que si respectivement oui et non, il vous intéresserait peut-être, tout simplement.

    Encore merci pour le contenu !

    J'aime

    • Merci ! L’article développe sur une théorie de la conscience https://en.wikipedia.org/wiki/Integrated_information_theory qui est souvent présentée par ses défenseurs (et par certains panpsychistes aussi, parce qu’elle implique le panpsychisme d’une façon ou d’une autre) comme la « leading theory of consciousness », mais c’est tout à fait erroné puisque presque tous les chercheurs qui s’intéressent à la conscience, qu’ils soient philosophes ou neuroscientifiques (ou les deux), s’accordent en fait pour ne lui trouver qu’un intérêt très limité ou pas d’intérêt du tout. Je ne connais pas bien le sujet mais j’ai l’impression que cette approche fascine parce qu’elle permet un travail de formalisation beaucoup plus poussé que n’importe quelle autre théorie de la conscience, mais elle semble avoir le défaut d’être complètement spéculative et d’échapper à toute forme de confrontation avec l’expérience.

      J'aime

      • Oh merci pour la réponse ! Le temps est une ressource précieuse donc j’apprécie beaucoup !

        D’accord, c’est intéressant, et ça me confirme dans l’intuition que j’avais (mais qui manquait de formalisme, faute de connaître réellement le sujet) qu’il était fort peu probable (pas impossible, mais le curseur de vraisemblance est bas disons) qu’on puisse résumer en un papier et quelques équations un débat aussi séculaire.

        Finalement, et tout à fait personnellement, ce refus de la confrontation avec l’expérience est le point qui frustre mon esprit scientifique, quant à ce problème de la conscience, surtout à cause de la définition même des qualia comme quelque chose de purement subjectif : ça coupe court au débat et c’est plutôt désagréable en effet (et pourtant évidemment l’abstraction n’est pas un problème, c’est parfois très fécond, la physique en est friande et c’est le cœur de la philosophie, mais disons que ça grattouille dans ce cas-ci qui semblait se vouloir « scientifique » – au sens, tristement réducteur d’ailleurs, de couperet qui tranche la question). Je suis assez contente de la richesse du débat sur la conscience, c’est le signe d’un problème important et intéressant.

        Encore merci !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s